Préparation moteur pour rallye

Quelles sont les règles de la préparation moteur pour rallye ?

Quelles sont les règles de la préparation moteur pour rallye ?

Les règles relatives à la préparation moteur pour rallye dépendent en grande partie de la catégorie à laquelle appartient la voiture. Il existe à ce titre des exigences spécifiques à la modification d’un véhicule de catégorie N. celles-ci diffèrent des critères de la catégorie A pour les possibilités de modification.

Exigences spécifiques à la modification d’un véhicule de catégorie N

Une voiture de groupe N doit être à au moins 2500 unités. Il est permis de modifier la carrosserie, le système d’échappement en préparation moteur pour rallye compétition. Vous pouvez ajuster la suspension et changer les amortisseurs. L’ordinateur de bord qui contrôle le moteur peut aussi être reprogrammé. Equipé vous en dernière technologie, et utiliser la lecture bluetooth sur votre autoradio android e39.

Préparation moteur pour rallye

Le système de freinage ne doit pas toutefois être modifié. Cela signifie que les plaquettes de frein ne peuvent pas être remplacées. Il en va de même pour la conception du moteur, la disposition et la géométrie de la suspension. La transmission et les rapports de démultiplication doivent aussi rester inchangés. La préparation motrice pour rallye de voiture N standard est à ce titre assez limitée.

Une plus grande liberté est toutefois accordée à la classe N4. Les voitures de cette classe proviennent de la série d’homologation, laquelle permet aux constructeurs de passer au groupe A. Ce système a contribué au fil du temps à l’émergence de voitures de production uniques. Cela inclut la Lancia Delta HF Integrale, Ford Escort RS Cosworth, Toyota Celica GT-Four et Mitsubishi Lancer Evo. Ces voitures sont notamment équipées d’un moteur turbocompressé et d’une transmission intégrale.

Préparation moteur pour rallye

Critères de la catégorie A pour les possibilités de modifications

Le groupe A autorise des modifications de conception plus radicales que le groupe N. Cela inclut une suspension sport différente de la série du véhicule ou une boîte de vitesses spécialisée pour la course. Les perspectives de préparation moteur pour rallye sont aussi plus étendues. Le moteur peut utiliser un rapport différent pour le diamètre du cylindre et la course du piston. Vous pouvez augmenter le nombre de tours et utiliser de matériaux de haute technologie comme les composites et alliages spéciaux. Découvrez la compétition en ligne avec la course virtuelle WRC ESports avec les 11 pilotes.

La conception d’une voiture de groupe A doit toutefois coïncidé avec la voiture de série de base. Disons ainsi que vous souhaitez obtenir le droit d’homologuer une voiture de la classe A8. Cette dernière peut avoir jusqu’à 3500 cm3 ou 2000 cm3 avec un turbocompresseur sur la préparation moteur pour rallye et quatre roues motrices. Optez pour un autoradio BMW e46 série 3 afin d’avoir le maximum de concentration lors de votre conduite.

Préparation moteur pour rallye

La voiture de série de base doit alors aussi avoir une transmission à traction intégrale et un moteur turbo de deux litres. La classe N4 est surtout apparue au regard de ces exigences. Il est en effet difficile de distinguer une voiture du groupe N de son homologue A, et surtout pour la Mitsubishi Lancer Evo.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *